infertilite

Infertilité

“il y a une opportunité dans toute difficulté ”
Albert Einstein

L’infertilité

L’infertilité touche 15% de la population mondiale. En Espagne, nous calculons 16.000 cas par an. Il y a différents degrés d’infertilité et qui trouvent leurs origines dans différentes causes. D’une part, nous trouvons les personnes souffrant de problèmes congénitaux, d’origines génétiques. D’autre part, les personnes, qui pour des raisons externes, ne peuvent pas avoir d’enfant. Notre objectif est de déterminer la satisfaction de nos patient, pour pouvoir développer des actions vers une amélioration continue de nos services, en répondant à toutes les attentes et exigences qui nous sons transmises.

Qu’est-ce que l’infertilité et comment se détecte-t-elle ? L’importance d’un bon diagnostic.

L’infertilité se définie comme l’incapacité de concevoir de manière naturelle, après un an de rapports sans protection. Selon les statistiques, 85% des couple jeunes et en bonne santé conçoivent après un an de rapports, un pourcentage qui augmente jusqu’à 93% après 2 ans.

Le retard dans l’âge de conception, qui en Espagne se situe autour de 31 ans ; l’exposition aux sources de radiation comme c’est le cas pour des personnes qui ont eu un cancer, ou un mode de vie qui affecte la qualité des gamètes sont des problèmes que souffrent certaines personnes aujourd’hui.

L’Espagne est une référence internationale en fertilité. Et les professionnels de ce domaine sont parmi les meilleurs du monde. Ainsi, des milliers de personnes décident de concevoir leurs enfants dans des cliniques de fertilité espagnoles avec l’aide d’experts professionnels.

Les principales causes de l’infertilité. Détecter l’origine pour avancer

Il y a différents degrés d’infertilité et qui trouvent leurs origines dans différentes causes. Il y a, d’une part, les personnes avec des problèmes congénitalesd’origines génétiques. D’autre part, les personnes qui, pour des raisons extérieures, ne peuvent pas avoir d’enfants.
Il existe différentes causes de l’Infertilité, nous allons en expliquer les plus importantes.

qué es la infertilidad

L’étape de fertilité maximum chez la femme se trouve entre 15 et 24 ans. Aujourd’hui, les femmes qui décident d’avoir un enfant à cet âge sont très rares. À partir de 25 ans, la fertilité commence à diminuer. Un tiers des femmes qui attendent 35 ans pour concevoir, auront des problèmes de fertilité, et elles seront plus de la moitié pour les femmes de plus de 40 ans.

Chez ProcreaTec, nous offrons différentes solutions pour détecter et traiter une éventuelle infertilitédemandez votre premier rendez-vous gratuit et sans engagement et expliquez-nous votre cas.

Les troubles de l’ovulation sont dus à un déséquilibre endocrinien qui empêche l’ovaire de maintenir une fonction normale. La plupart de ces troubles de l’ovulation sont associés à un poids très faible ou à l’obésité, acné et excès de pilosité.

L’une des causes les plus fréquentes de ces troubles est le syndrome de l’ovaire polykystique. On calcule qu’entre 3% et 10% de la population féminine souffre du syndrome de l’ovaire polykystique. La femme souffre généralement de cycles irréguliers, qui peuvent être associés à des problèmes de fertilité et d’autres symptômes comme l’excès de pilosité ou acné.

Les femmes qui souffrent du syndrome de l’ovaire polykystique ovulent moins qu’une femme fertile ou n’ovulent jamais. S’il n’y a pas d’ovulation, il ne peut pas y avoir de grossesse. L’objectif des traitements de fertilité pour des femmes qui n’ovulent pas est de les faire ovuler de manière prédictible.

Pour cela, nous vous offrons différentes solutions pour détecter et pour traiter une éventuelle infertilité, demandez votre premier rendez-vous gratuit et sans engagement et expliquez-nous votre cas.

La fécondation (quand le spermatozoïde pénètre dans l’ovocyte) a lieu dans la trompe. Si les deux trompes sont obstruées, les spermatozoïdes ne peuvent pas arriver à l’ovocyte pour le féconder.

Les trompes peuvent être obstruées pour plusieurs raisons, par exemple à cause d’un processus infectieux préalable, d’un épisode de maladie pelvienne inflammatoire ou d’une chirurgie abdominale. La patiente n’a généralement aucun symptôme de trompes obstruées et elles sont diagnostiquées qu’après une radiographie aux rayons X des trompes et de la cavité ovarienne (« hystérosalpingographie »). La convenance ou non de faire une radiographie aux rayons X des trompes et de la cavité ovarienne (« hystérosalpingographie ») dépend de l’âge et des causes de stérilité du couple.

Suivant si une ou les deux trompes sont obstruée/s et, en tenant compte de beaucoup d’autres facteurs, nous pourrons décider du traitement adéquat.

Un liquide accumulé peut certaines fois être visible par échographie, dans l’une ou les deux trompes, ce que l’on appelle « hydrosalpinx ». Un « hydrosalpinx » peut être la cause de stérilité et augmentation des risques d’infection. Les études montrent qu’il y a un taux plus élevé de succès dans les traitements de reproduction assistée lorsqu’on extirpe l’« hydrosalpinx » avant d’entamer un traitement.

La glaire cervicale (col de l’utérus) aide à prévenir des infections et tue les bactéries quand il n’y a pas d’ovulation. Cependant, au moment de l’ovulation. Cependant, au moment de l’ovulation, la glaire cervicale se transforme et devient plus fluide pour augmenter la survie des spermatozoïdes. Il y a parfois des problèmes de fertilité quand la glaire cervicale n’a pas une consistance adéquate ou s’il y a un problème au niveau de l’anatomie cervicale.

Nous pensons que la cause de l’endométriose est la migration des cellules endométriales de leur emplacement normal (dans l’utérus) à d’autres emplacements. Elles se collent parfois aux ovaires ou autres organes pelviens. Ces implants de cellules endométriales hors de leur emplacement normal causent des endométriomes qui ne sont que des accumulations de cellules endométriales qui s’écaillent cycliquement. C’est une cause connue d’infertilité.
Les symptômes de l’endométriose va du processus symptomatique à une douleur intense pendant la menstruation, en passant par des règles longues et abondantes ou une douleur pendant les relations sexuelles. Il n’y a pas de corrélation entre les symptômes et le degré de la maladie. Il est parfois nécessaire d’opérer avant de commencer le traitement de fertilité.

ProcreaTec participe tous les ans à la Journée Mondiale de l’endométriose, participez !

Les myomes sont des formations bénignes de tissu musculaire lisse habituellement dans le muscle des parois de l’utérus. Une femme peut avoir un seul myome ou plusieurs et peuvent es situer sur la surface interne, externe ou sur la paroi utérine. Il est très fréquent de trouver des myomes et la majorité des femmes n’ont pas de problèmes pour cela. Elles sont parfois associées à des règes abondantes, douloureuses ou des problèmes de pression pelvienne, de vessie ou d’intestin. Si ces symptômes empirent la qualité de vie, ils sont enlevés immédiatement par chirurgie.
Le rapport entre les myomes et la fertilité n’est pas très claire. Ce que l’on ne sait pas est s’il existe un mécanisme qui ferait que les myomes empêchent l’implantation embryonnaire. Ainsi, on dit habituellement que s le myome ne déforme pas la ligne de l’endomètre, il n’est pas nécessaire de l’enlever. Si le myome ou si les myomes sont très gros ou causent beaucoup de symptôme, nous recommandons parfois à la patiente de se soumettre à un traitement chirurgical avant de commencer un traitement de fertilité.

Les problèmes peuvent être en rapport avec un recompte pauvre de spermatozoïdes ou d’anormalités de taille, mouvement ou morphologie. L’infertilité masculine est parfois en rapport avec la varicocèle, veines variqueuses du scrotum qui affectent la production de spermatozoïdes. Un traumatisme testiculaire, les testiculaires non descendus et déséquilibres hormonaux peuvent aussi causer des problèmes de fertilité. Parfois, la présence d’autres maladies comme le diabète, les maladies du système nerveux central ou els tumeurs hypophysaires.
S’il existe un facteur masculin, nous conseiller de consulter un urologue pour écarter des anomalies anatomiques et dans certaines occasions indiquer une étude hormonale pour déterminer el pronostic de chaque patient avec es différentes possibilités de traitements.
Il y a d’autres études qui peuvent être réalisées sur l’homme pour diagnostiquer avec une plus grande fiabilité la qualité des spermatozoïdes comme le FISH ou étude de fragmentation même si aucune de ces études même très troubles sont à 100% concluantes. Mais elles nous aident à décider de la meilleure solution pour le couple, allant de l’utilisation du sperme de donneur à la réalisation de diagnostic génétique pré-implantatoire en passant par un essai de Fécondation In Vitro. Dans notre clinique, nous sommes préparés pour offrir la meilleure orientation génétique pour la grande expérience de nos professionnels et les bons résultats obtenus.

Pour cela, nous vous offrons différentes solutions pour détecter et traiter une éventuelle infertilité, demandez votre consultation gratuite et sans engagement.

On calcule qu’environ 60% des fausses-couches ont une cause génétique. Si un couple a eu un ou plus de fausses-couches, les risques d’avoir une autre fausse-couche sont plus élevés que dans la population normale. Pour ces cas, il faut étudier le couple pour essayer de trouver une cause qui permette d’établir un traitement efficace pour évite une nouvelle perte.

Il existe des causes infectieuses, immunologiques, de coagulation et génétiques, qui sont diagnosticables grâce aux examens correspondants. Cependant, il existe toujours des cas de fausses-couches à répétition sans diagnostic claire et qui seront traités empiriquement.

Quand l’homme est porteur de l’Hépatite B, C ou HIV, une manière plus sûre de ne pas transmettre la maladie est le nettoyage du sperme. Nous faisons en même temps un PCR du sperme qui est un test pour voir si nous détectons le virus dans l’éjaculat. Si nous ne le détectons pas, nous procédons à une insémination ou nous utilisons le sperme pour une FIV. Actuellement, c’est la forme la plus sûre que nous avons pour ces patients et sa descendance.

Chez 10% des couples qui viennent en consultation pour infertilité, nous n’en trouvons pas la cause. Après une étude complète du couple et selon l’âge et la hâte pour concevoir, nous recommanderons le traitement adapté.

Chez ProcreaTec nous offrons différentes solutions pour détecter et traitement une éventuelle infertilité, demandez votre consultation gratuite et sans engagement et expliquez-nous votre cas.

Les troubles génétiques peuvent être la cause de stérilité pour deux raisons essentielles. La première est une altération dans la production des gamètes (ovule et spermatozoïde), comme peuvent l’être les syndromes de Turner chez la femme ou le syndrome de Klinefelter chez l’homme. Dans ces cas-là, la stérilité est déterminée par l’absence ou anomalie des gamètes et leur impossibilité à générer une grossesse viable.

La deuxième raison est dérivée des altérations génétiques qui, même si elles ne provoquent pas de troubles chez les parents, sont incompatibles avec la génération d’un nouvel embryon ou provoquent des défauts très importants qui conduisent ensuite à l’apparition de fausses-couches. C’est le cas des translocations ou inversions chromosomiques.

Dans le cas des maladies monogéniques, desquelles les parents sont atteints ou porteurs, elles ne provoquent normalement pas de problèmes de stérilité mais des fausses-couches ou maladies chez la descendance, ce pour quoi le diagnostic génétique embryonnaire préimplantatoire (DPI) peut aider les couples à avoir un nouveau-né vivant et en bonne santé.

Fréquence de l’infertilité

Pour la plupart des couples, une grossesse est un objectif facile. La femme tombe enceinte en quelques mois, les 9 mois de grossesse passent sans incidence et le bébé nait en bonne santé. Pour d’autres couples, le chemin est différent.

Nous calculons qu’environ un couple sur huit rencontres des problèmes au moment d’obtenir une grossesse. L’infertilité concerne aussi bien les hommes que les femmes : l’orgine du problème se trouve dans 20% des cas chez la femme et 30% chez l’homme. Dans les 30% autres, les deux membres sont concernés et dans 10% des cas l’infertilité est d’origine inconnue.

Quand faut-il consulter un spécialiste ?

La moitié des couples qui souffre d’un problème de fertilité ne consulte pas de spécialiste. En général, si après un an de rapports san protection, vous n’obtenez pas de grossesse, il est recommandé de se rendre à une clinique de fertilité pour une première consultation. Il est fréquent chez les couples, en état de confusion et déception, de se sentir perdus et le soutien de professionnels peuvent leur être très utile.

diagnóstico de infertilidad

Quand faut-il consulter un spécialiste ?

Especialistas en infertilidad masculina y femenina

Parmi les nombreux facteurs qui peuvent expliquer la stérilité, l’âge de la femme est l’un des plus important. S’il n’y a aucune maladie ou antécédents suggérant un autre problème, les gynécologues conseillent une étude du couple après un an d’essais infructueux pour les femmes de plus de 35 ans et après trois mois si elle a plus de 40 ans.

En règles générales, nous devrons suivre ces indications, même si dans beaucoup de cas, les couples doivent rechercher un suivi spécialisé bien avant. Par exemple : si la femme a des antécédents d’infection pelvienne (maladie héréditaire) ou si elle a déjà eu une ou plusieurs fausses-couches.

Pour les hommes, s’il existe des antécédents de testicules non descendus ou une maladie héréditaire.

Dans certains cas concrets (comme, par exemple, une résistance à l’insuline) nous obtenons une grossesse avec un simple traitement oral, mais pour la plupart des cas, les patients devront avoir recours à un traitement plus complexe. Tout cela dépend du degré de difficulté à ovuler. Le médecin décidera, avec le couple. Du meilleur chemin à suivre.

Comment se passe une première consultation avec un spécialiste ?

La grossesse semble être un objectif facile : la femme tombe enceinte en quelques mois, les 9 mois de la grossesse se passent sans grandes incidences et le bébé nait en bonne santé. Mais de plus en plus de femmes, se trouvent face à un chemin beaucoup plus difficile.

On calcule qu’environ un couple sur huit rencontrent des problèmes pour obtenir une grossesse. L’infertilité touche aussi bien les femmes que les hommes : l’origine du problème se trouve dans 30% des cas chez la femme et 30% chez l’homme.

Chez procreatec, nous vous offrons différentes solutions pour détecter et traiter une éventuelle infertilité, demandez votre consultation gratuite et sans engagement.

Étude de base du couple

  • Déterminer l’existence d’ovulation
  • Evaluer la réserve ovarienne
  • Vérifier la perméabilité des trompes de Fallope.
  • Évaluer la qualité du sperme.

Suivant vos résultats, nos médecins pourront vous donner ses recommandations.